Auteur Sujet: Nikon met fin à la garantie internationale sur ses objectifs  (Lu 322 fois)

Hors ligne LainTra

Nikon met fin à la garantie internationale sur ses objectifs
« le: 18 février 2021 à 18:38:58 »
Bonsoir,

Avec les vacances d'hiver, il y a très peu d'activité sur le forum, aussi je vous propose un petit article concernant Nikon. Nikon qui est en pleine restructuration et ferme trois usines de fabrication d'objectifs au Japon.

https://phototrend.fr/2021/02/nikon-garantie-internationale-objectifs-et-accessoires/

Le marché gris va être progressivement interdit !

Cordialement
Randonneur-photographe, pèlerin calme et paisible

Hors ligne r.talibart

Re : Nikon met fin à la garantie internationale sur ses objectifs
« Réponse #1 le: 27 février 2021 à 17:56:30 »
Je n’ai pas compris que le marché gris sera interdit; tout au plus il pose un problème de droit fiscal puisque les produits achetés par ce biais échappent aux droits de douane et à la TVA, ce qui rend sa possession illégale dès lors que la régularisation n’a pas été faite par l’acheteur.
Certes les contrôles sont rares, pour ne pas dire inexistants au quotidien et dans le cadre d’une utilisation dans nos frontières mais devient réel lorsqu’on les franchit et notamment dans les aéroports.
Dès lors, le propriétaire doit justifier de la provenance du matériel et du paiement des taxes légales; soit!
Mais qui aujourd’hui voyage avec la facture de son matériel acheté légalement en France laquelle justifierait de fait la conformité fiscale de l’achat? Honnêtement je n’en connais pas et je fais partie de ces imprudents.
Je serais curieux d’avoir des témoignages dans ce sens

Hors ligne LainTra

Re : Nikon met fin à la garantie internationale sur ses objectifs
« Réponse #2 le: 27 février 2021 à 18:27:37 »
Bonjour r.tabilart,

Personnellement, quand j'ai acheté mon premier reflex Nikon, un F90X avec 3 objectifs et accessoires, je me suis rendu presque aussitôt au Service des douanes de Clermont-Ferrand. Là, le douanier a contrôlé les factures et bons de garantie, relevé la marque, le modèle et le numéro de série pour chaque élément (boîtier, objectif, batteries...). Avec tous ces éléments, il m'a établi une carte de libre circulation.
J'ai renouvelé cette démarche pour chaque matériel photo que j'ai acheté depuis et renouvelé les cartes de libre circulation qui sont valables 10 ans. Bien sûr, je ne renouvelle pas les cartes pour les matériels anciens que je n'utilise plus ! Mais, mon D300 et mon D500 avec leurs objectifs sont enregistrés. Tous ce qui a un numéro de série doit être enregistré ! Même, les batteries, cartes mémoires doivent l'être !
Avec mon épouse, nous avons pris l'avion à plusieurs reprises pour visiter certains pays européens et régulièrement on me demande les cartes de libre circulation. À la sortie du tunnel, au contrôle des bagages de cabine, on me les demande. Bien sûr, les douaniers ne contrôlent pas tous les numéros de série, mais ils aiment bien "y jeter un œil".
J'ai cependant le souvenir qu'à Palerme en Sicile au cours de l'été 2001, le douanier a vérifié si le numéro de série de mon F90X correspondait bien avec celui de ma carte de libre circulation.
Amicalement

Postscriptum : voici le lien du site des douanes s'occupant des cartes de libre circulation

https://www.douane.gouv.fr/demarche/vous-souhaitez-obtenir-une-carte-de-libre-circulation-des-marchandises
« Modifié: 27 février 2021 à 18:31:39 par LainTra »
Randonneur-photographe, pèlerin calme et paisible